Bienvenue dans le monde fantastique du langage corporel !

Partagez avec nos experts : André Jacques, Pierre Efratas, Vincent Geeraerd et Matthieu Duranton ce monde fabuleux du langage non verbal à travers quelques articles de presse.



jeudi 18 octobre 2012

Les Diables Rouges ? Bart De Wever s'en fout !

Foot. Les Diables Rouges ? Bart De Wever s'en fout !

André Jacques consultant en communication politique.

Sud Presse 18 octobre 2012


résultat:

Les Diables Rouges? Bart De Wever s’en fout!

<P>La banderole des 4 étudiants à l’attention de Bart de Wever. <CREDIT> Belga</CREDIT> </P>
Belga
n.c.
Football Tout le pays euphorique? Enfin, presque...
Les p’tits Belges et le Grand Jojo ont retrouvé des couleurs. Si cela continue, ils iront bien, en 2014, un peu plus au sud de Mexico pour participer à la Coupe du Monde de foot, au Brésil. La victoire des Diables Rouges face aux Ecossais a plongé le pays dans une douce euphorie. Toute la Belgique? Presque. Il y a un irréductible Anversois qui résiste: Bart De Wever.
On sait qu’il n’est pas un fan absolu de foot. Il l’a encore prouvé hier. Interpellé sur le score des Diables, la réponse a été laconique: Bart “se dit désolé, mais il s’occupe actuellement de politique, pas de football ”.
Pas de ola donc à l’Hôtel de Ville d’Anvers. Les Belges, blagueurs dans l’âme, ne l’oublient pourtant pas. Hier, dans le stade, une banderole s’adressait directement à lui: “ Bart, tonight, you’re alone ” (Bart, ce soir, tu es tout seul).
L’initiative de quatre étudiants de Louvain originaires de Verviers, de Gand et du Brabant wallon. Un clin d’œil à l’égard du vainqueur du scrutin de dimanche, qui leur est apparu arrogant.
Et Vincent Kompany en a remis une couche, envoyant sur Twitter: “ La Belgique appartient à tous, mais ce soir, elle est surtout à nous. ” Allusion à la formule triomphante que De Wever a utilisée à propos d’Anvers, lorsqu’il s’est adressé à ses supporters, dimanche soir.
Rendez-vous en 2014
Voilà donc une autre grande différence entre le big boss de la N-VA et le Premier ministre, Elio Di Rupo, qui n’a pas ménagé ses efforts en direct du stade Roi Baudouin.
Bart a-t-il tort de ne pas partager la joie du peuple? Nos confrères du “ Morgen ” ont rencontré, mardi, nombre de fiers électeurs de la N-VA, prêts à faire la fête en noir-jaune-rouge... “ Non, De Wever a raison ”, rétorque André Jacques. Ce consultant en communication politique (Le Soleil Consult) explique que “ Bart De Wever est en plein combat pour obtenir le confédéralisme... et peut-être même viser, à terme, l’indépendance de la Flandre. Ce serait ridicule et suicidaire d’afficher une sympathie pour les Diables...
En attendant, les élections régionales et fédérales de 2014, que l’on annonce capitales, auront lieu quelques semaines avant la Coupe du Monde. Le Grand Jojo réussira-t-il à dérider Bart De Wever?
La banderole des 4 étudiants à l’attention de Bart de Wever. Belga
cliquez ici