Bienvenue dans le monde fantastique du langage corporel !

Partagez avec nos experts : André Jacques, Pierre Efratas, Vincent Geeraerd et Matthieu Duranton ce monde fabuleux du langage non verbal à travers quelques articles de presse.



jeudi 29 octobre 2015

Il est plus difficile de se fâcher avec quelqu'un qu'on a touché

Interview par Anne-Sophie Leurquin du journal Le Soir 

de André Jacques le 29 octobre 2015.


Article : "Les rapports tactiles, guides de nos relations" Université d'Oxford par M. Percy

Analyse : "Plus difficile de se fâcher avec quelqu'un qu'on a touché".



samedi 26 octobre 2013

Dans l'attitude c'est tout le contraire de Marc Wilmots

Foot. Van den Brom sans réaction.

André Jacques, psycholgue spécialiste du comportement non verbal, analyse l'aaitude de Van den Brom sur 4 clichés avant la pause.

SUD PRESSE    25 octobre 2013


jeudi 18 octobre 2012

Les Diables Rouges ? Bart De Wever s'en fout !

Foot. Les Diables Rouges ? Bart De Wever s'en fout !

André Jacques consultant en communication politique.

Sud Presse 18 octobre 2012


résultat:

Les Diables Rouges? Bart De Wever s’en fout!

<P>La banderole des 4 étudiants à l’attention de Bart de Wever. <CREDIT> Belga</CREDIT> </P>
Belga
n.c.
Football Tout le pays euphorique? Enfin, presque...
Les p’tits Belges et le Grand Jojo ont retrouvé des couleurs. Si cela continue, ils iront bien, en 2014, un peu plus au sud de Mexico pour participer à la Coupe du Monde de foot, au Brésil. La victoire des Diables Rouges face aux Ecossais a plongé le pays dans une douce euphorie. Toute la Belgique? Presque. Il y a un irréductible Anversois qui résiste: Bart De Wever.
On sait qu’il n’est pas un fan absolu de foot. Il l’a encore prouvé hier. Interpellé sur le score des Diables, la réponse a été laconique: Bart “se dit désolé, mais il s’occupe actuellement de politique, pas de football ”.
Pas de ola donc à l’Hôtel de Ville d’Anvers. Les Belges, blagueurs dans l’âme, ne l’oublient pourtant pas. Hier, dans le stade, une banderole s’adressait directement à lui: “ Bart, tonight, you’re alone ” (Bart, ce soir, tu es tout seul).
L’initiative de quatre étudiants de Louvain originaires de Verviers, de Gand et du Brabant wallon. Un clin d’œil à l’égard du vainqueur du scrutin de dimanche, qui leur est apparu arrogant.
Et Vincent Kompany en a remis une couche, envoyant sur Twitter: “ La Belgique appartient à tous, mais ce soir, elle est surtout à nous. ” Allusion à la formule triomphante que De Wever a utilisée à propos d’Anvers, lorsqu’il s’est adressé à ses supporters, dimanche soir.
Rendez-vous en 2014
Voilà donc une autre grande différence entre le big boss de la N-VA et le Premier ministre, Elio Di Rupo, qui n’a pas ménagé ses efforts en direct du stade Roi Baudouin.
Bart a-t-il tort de ne pas partager la joie du peuple? Nos confrères du “ Morgen ” ont rencontré, mardi, nombre de fiers électeurs de la N-VA, prêts à faire la fête en noir-jaune-rouge... “ Non, De Wever a raison ”, rétorque André Jacques. Ce consultant en communication politique (Le Soleil Consult) explique que “ Bart De Wever est en plein combat pour obtenir le confédéralisme... et peut-être même viser, à terme, l’indépendance de la Flandre. Ce serait ridicule et suicidaire d’afficher une sympathie pour les Diables...
En attendant, les élections régionales et fédérales de 2014, que l’on annonce capitales, auront lieu quelques semaines avant la Coupe du Monde. Le Grand Jojo réussira-t-il à dérider Bart De Wever?
La banderole des 4 étudiants à l’attention de Bart de Wever. Belga
cliquez ici

jeudi 30 août 2012

Le visage impassible de Michelle Martin: “en 16 ans de prison, elle n'a pas pris une ride ”

Analyse par téléphone et sur 6 photos par André Jacques, spécialiste du langage non-verbal et directeur de l’agence Soleil Consult. 

Sud Presse jeudi 30 août 2012


Michelle Martin.
Les clichés de l’arrivée de Michelle Martin au couvent des clarisses à Malonne interpellent. Son visage semble dénué de la moindre émotion alors que la tension est perceptible sur les traits des autres occupants de la voiture et qu’à l’extérieur, la foule hurle sa haine dans la nuit.
Yannick Hallet

Publié le Jeudi 30 Août 2012 à 14h20

Lorsque je regarde toutes ces photos, je me rends compte que Michelle Martin n’exprime aucune émotion à son arrivée à Malonne ”, analyse André Jacques, spécialiste du langage non-verbal et directeur de l’agence Soleil Consult. Un individu normal fait certains gestes lorsqu’il veut cacher ses émotions à autrui.
En général, ses mains le trahissent car elles se posent à des endroits bien précis du visage et du corps. Cela permet de décharger son émotion. Or nous ne voyons rien de tel avec Michelle Martin ”, estime-t-il.
Le contraste avec les autres passagers de la voiture est frappant. Juste à côté d’elle, l’avocate Clothide Hoffman semble ronger ses ongles, comme si elle était totalement dépassée par son angoisse. À l’avant, les deux policiers se concentrent pour essayer de dominer leurs émotions face à la haine exprimée par la foule.
En fait, j’ai rarement vu un visage aussi impassible que celui de Michelle Martin mardi soir. Elle semble faire partie d’un autre monde. L’expression des émotions est la grande différence qui sépare l’être humain du robot ”, commente André Jacques.
Philippe Marion, de l’Observatoire du récit médiatique à l’UCL, relève néanmoins un regard fuyant vers la droite chez Michelle Martin, signe d’une certaine tension.
Mais l’angoisse se lit surtout sur les autres personnes. C’est intéressant Michelle Martin vit dans l’horreur, mais semble en être déconnectée. Elle donne l’impression d’être sur un nuage comme à son procès. Ces images vont faire partie de sa saga et rester dans les esprits ”, juge le spécialiste, également professeur à l’école de journalisme de l’UCL.
Pour lui, la force des photos réside dans les regards. On y lit une panique face à un risque de lynchage alors que la foule est totalement absente du cadrage.
André Jacques de Soleil Consult pointe un autre détail troublant: “ Son visage ne présente aucune ride ni aucune fossette. J’ai l’impression que le temps pas eu d’emprise sur elle malgré toutes ces années en prison ”.

mardi 25 octobre 2011

70% des clashes à la télé, c’est pour le buzz

70% des clashes à la télé, c’est pour le buzz

Selon André Jacques, directeur de “ Soleil Consult ”, spécialisée dans la communication et le langage non verbal, les clashes à la télé sont la plupart du temps une belle façon de provoquer le buzz sur le net.

Sud Presse 25 octobre 2011

70% des clashes à la télé, c’est pour le buzz

<P>Ruquier fâche souvent ses invités. En médaillon: André Jacques.<CREDIT> FR2</CREDIT> </P>

Ruquier fâche souvent ses invités.                                                            En médaillon: André Jacques. FR2
FR2 n.c.
Télévision
Coups d’éclat, bagarres dans le public, débats qui tournent aux joutes verbales agressives, invités qui quittent les plateaux avec fracas... Il y en a déjà eu quelques-uns à la télé. La différence, c’est qu’aujourd’hui, ces clashes font le buzz sur le net. Et sont, souvent, provoqués par l’invité même...
Ce n’est évidemment pas dans “ Vivement dimanche ” de Michel Drucker que l’on voit des célébrités quitter le plateau. Par contre, dans certaines autres émissions, le clash entre les invités et les animateur(s) et chroniqueur(s) sont plus que fréquents.
On l’a vu dans les années 90 dans “ Ciel mon mardi ”, présentée par Christophe Dechavanne. A l’époque, le débat sur le nazisme, la politique et le racisme avait même provoqué une bagarre dans le public. Gainsbourg, lui, faisait régulièrement son Gainsbarre à la télé, ce qui ne laissait jamais indifférent. Autres exemples? Marc-Olivier Fogiel, dans “ On ne peut pas plaire à tout le monde ” sur France 3, en a “ agacé ” plus d’un. Et aujourd’hui, c’est la bande de Ruquier avec “ On n’est pas couché ” qui irrite souvent les invités.
A quoi est-ce dû? Aux animateur(s), aux tons qu’ils utilisent, aux sujets abordés... mais pas uniquement.
Selon André Jacques, directeur de “ Soleil Consult ”, spécialisée dans la communication et le langage non verbal, les clashes à la télé sont la plupart du temps une belle façon de provoquer le buzz sur le net. “ Dans 70% des cas, c’est du marketing et de la stratégie de communication ”, explique-t-il. “ Et si vous observez la scène de près, vous verrez que c’est l’invité qui provoque lui-même son départ du plateau en incitant son interlocuteur à aborder un thème qui le fâchera. Parfois, en regardant la télé, je me dis même que c’est bien joué car les politiques ou les vedettes amènent le sujet de conversation, avec beaucoup de subtilité, sur la pente glissante. Puis, c’est le dérapage et la célébrité estime ne pouvoir accepter telle ou telle remarque. Elle le dit, se justifie et d’un coup se lève et quitte le plateau. Et elle réussit son coup car elle parvient à provoquer la surprise autour d’elle ”.
Pourquoi cette stratégie? “ Tout simplement parce qu’elle fera le buzz sur le net aussi vite. Mais attention, pour le faire, il faut avoir une légitimité ”.
Et cette légitimité, elle s’obtient de plusieurs façons. Déjà, seules les personnes ayant une certaine notoriété peuvent se permettre le clash. “ Une personne peu connue qui claque la porte d’un plateau de télé fera sourire. Tout le monde se dira -mais pour qui se prend-elle?-
Il faut également provoquer le coup d’éclat dans des circonstances précises. “La personne qui est attaquée dans sa sphère privée ou sur son professionnalisme, peut à tout moment dire -vous allez trop loin- et quitter le plateau. Elle n’aura même pas à justifier son comportement et en quelque sorte, c’est l’animateur ou le chroniqueur qui aura le mauvais rôle . Donc, la personne doit se demander jusqu’où elle peut aller et dans quelles circonstances elle peut le faire. Une fois les éléments réunis, le tour est joué. C’est de la stratégie de communication très clairement établie et préparée à l’avance ”, dit encore André Jacques, le directeur de “ Soleil Consult ”.
Ruquier fâche souvent ses invités. En médaillon: André Jacques. FR2

vendredi 30 septembre 2011

L’atout de De Brigode? Il a les yeux souriants

“ L’atout de De Brigode? Il a les yeux souriants ”

André Jacques consultant en image, profile le présentateur idéal.
Sud Presse 30/09/2011


<P>“ Il est le synonyme du regard souriant ”.<CREDIT> RTBF </CREDIT> </P>

RTBF n.c.

Le profil type d’un présentateur de télé

André Jacques est consultant en images. Nous lui avons demandé comment il “profilerait ” le présentateur télé idéal. Pour lui, quatre éléments essentiels:
1. Regardez-moi dans les yeux
Le premier élément, ce sont les yeux. Ils doivent capter le regard du téléspectateur. Si vous ratez le démarrage, vous allez rater toute la séance. Car sinon, on va estimer que vous n’êtes pas franc. C’est la même chose dans tous vos rapports avec un interlocuteur: il faut toujours regarder droit dans les yeux. Même un aveugle de naissance doit le faire ”.
2. Le sourire intérieur
C’est toute la classe d’un bon présentateur, qui parvient à avoir un regard souriant, même s’il ne sourit pas. Ce petit sourire dans les yeux, même s’il annonce une catastrophe. Il faut un regard vivant, un regard d’accueil, mais pas contrit. Sur TF1, ils ont chaque fois ce petit sourire. C’est primordial, et cela s’apprend. François de Brigode, c’est exactement ça: le synonyme du sourire dans les yeux. Loin au-dessus de Grégory Willocq, qui va plus devoir le jouer sur les lèvres. Hakima Darhmouch a aussi ce petit sourire dans les yeux. Nathalie Maleux et Hakima Darhmouch inclinent toutes les deux la tête vers la droite ou vers la gauche. C’est signe d’empathie. Prenez la Joconde: si elle incline la tête d’un côté ou de l’autre, elle paraîtra plus sympathique”.
Qu’en est-il de Jean-Michel Zecca et Julie Taton? “ Il est devant elle car il est plus souriant. Il a davantage confiance en lui. Sandrine Corman loin devant Emilie Dupuis? Elle est plus spontanée et naturelle. Ça plaît aux gens ”.
3. La bonne posture
Le présentateur qui se penche en arrière indique qu’il prend du recul par rapport à l’info. Cela donne une crédibilité au journaliste.
Un exemple concret: pour annoncer l’interview de DSK, beaucoup de journalistes se positionnaient vers l’arrière. C’est une réaction naturelle difficile à gérer ”.
4. Le bon geste.
Décroiser les mains et en montrer la paume ajoute à la crédibilité. La personne apparaît plus transparente et nette. C’est comme montrer patte blanche ”.
Et François De Brigode, c’est quoi son tic? “ Les doigts croisés. Ça indique une neutralité par rapport à l’info. Julie Taton, elle, on la sent super-stressée, ça se voit à ses mains. Quand elle se relâche, ses mains se décroisent ”.
5. Mais encore...
Être brune ou blonde? “ RTL vous dira -blonde. Moi je vous dirai que ça n’a pas d’importance. C’est votre sourire qui va faire votre classe ”.
Être une femme ou un homme?
“ Il faut une alternance des deux. Les femmes sont plus intelligentes et intuitives sur le plan de la communication visuelle ”.
Les femmes sont de grandes séductrices?
Oui, et vous savez y faire.
Le charme plutôt que la beauté?
Oui, le charme est beaucoup plus important.
“ Il est le synonyme du regard souriant ”. RTBF 

lundi 8 août 2011

Tout ce qu'ils disent sans le savoir

Vincent Geeraerd et André Jacques, les experts du “Soleil ”, ont décodé le langage non verbal de huit personnages charismatiques de notre petit écran.

Sud Presse Lundi 8 août 2011


vendredi 22 juillet 2011

Discours du Roi 21 juillet 2011 : Interview Vincent Geeraerd

Interview de Vincent Geeraerd de Le Soleil Consult & Training par Le Soir et Sud Presse.









Le Soir : Un discours fort, accompagné d’une gestuelle que nous avons tenté de décoder avec Vincent Geeraerd, spécialiste du langage non verbal. Pierre Bouillon Le Soir.

SUD PRESSE :



Le Soleil Training   www.lesoleil.be :  propose des formations spécifiques sur le décodage du langage non verbal inter et intra entreprise (vente, entretien, évaluation, parler en public, conférences...) et en coaching individuel (CEO, chefs d’entreprise, politiques, job coaching …)
Contactez-nous : 32 2 660 93 99 ou info@lesoleil.be
Voir nos blogs : http://lesoleil-la-gestuelle-politiquebelge.blogspot.com/

jeudi 7 avril 2011

Langage corporel Haddock et Tintin : interview André jacques et Pierre Efratas

A l'occasion des 75 ans d'Haddock, André jacques et Pierre Efratas sont interviewés en tant qu'experts.

Interview F. Gilson, pour Le Soir et Sud Presse, le 7 avril 2011














Etude complète proposée :

La gestuelle du capitaine est-elle ad hoc ?

Par André Jacques et Pierre Efratas,
consultants experts en communication non verbale

Haddock : mille milliards de mille émotions !
Contrairement à la plupart des personnages dont Hergé a dessiné les yeux en traçant un simple point noir (iris), seuls les yeux du capitaine Haddock sont représentés par de petits cercles 0 représentant le blanc des yeux.
Or, chez l’humain, lorsque le blanc des yeux est visible sous ou au-dessus de l’iris cela traduit toujours un état émotionnel négatif (surprise, scepticisme, sarcasmes, colère).
De surcroît, les commissures de ses lèvres sont très souvent orientées vers le bas, significatif d’une émotion négative.